Parentalité – Vulnérabilité

Les travaux de la Commission «Parentalité - Vulnérabilité»
L'entretien prénatal précoce

La Commission « Parentalité – vulnérabilité »

Peuvent participer à cette commission tous les soignants des maternités (gynéco-obstétriciens, pédiatres, sages-femmes, puéricultrices), les professionnels de PMI, les pédopsychiatres et psychologues de secteur.

La commission organise chaque année une journée de formation. Vous pouvez en consulter les archives.

Pleurs du nouveau-né

Accompagner les pleurs du nouveau-né dans les 1ers mois de vie

Entretien prénatal précoce

Le Réseau participe à la promotion de l’entretien prénatal précoce :

  • par l’information des auprès des Médecins généralistes et des sages-femmes via les conseils de l’ordre
  • par l’information des femmes enceintes, via une plaquette, que certaines CPAM et MSA ont intégré dans les documents adressés aux femmes enceintes en retour de leur déclaration de grossesse.

Contexte

Depuis 2004, les professionnels de la périnatalité doivent proposer à toute femme enceinte un entretien prénatal précoce (ex entretien du 4ème mois) dès le début de grossesse.

Pourquoi un entretien ?

  • Pour permettre aux femmes et aux couples de rencontrer un professionnel en dehors d’une consultation et en prenant du temps
  • Pour parler de leurs attentes, de leurs besoins et de leur projet de naissance
  • Pour les informer du suivi de grossesse
  • Pour leur expliquer leurs droits
  • Pour préparer au mieux la naissance de leur enfant dans la maternité de leur choix
  • Pour poser toutes les questions qui les préoccupent
  • Pour leur apporter un soutien dont ils ont besoin.

Qui y a droit ?

Toutes les femmes enceintes et les couples qui le désirent.

Vous n’avez pas besoin de prescription médicale pour le réaliser.

A quel moment ?

L’entretien se fera le plus tôt possible, mais il peut être fait aussi à tout moment de la grossesse (un seul entretien).

Avec quel professionnel ? Et où ?

Tous les professionnels de la grossesse, organisés en réseau :

  • sages-femmes libérales,
  • sages-femmes de la Protection Maternelle et Infantile (PMI),
  • sages-femmes des maternités (publiques ou privées),
  • les médecins généralistes,
  • les gynéco-obstétriciens,
  • les gynécologues dans toutes les structures existantes.

Il se déroule dans le cadre du réseau de périnatalité de votre région.

Il faut généralement être formés à ce type d’entretien, et prévoir un temps plus long qu’une consultation.

Comment l’entretien se déroule-t-il ?

Il se fait avec la femme seule ou en couple.

Il dure de 45 minutes à une heure.

C’est un temps d’échange ; ce n’est pas un examen médical ni une ouverture de dossier.

Des informations intimes et très confidentielles peuvent être recueillies (antécédents de violences…..) ; aussi vous ne devez transmettre aucune information sans l’accord de la patiente.

Une fiche de synthèse peut être faite qui sera gardée dans le dossier et remise à la femme.

Que faire des renseignements recueillis?

Le professionnel décide, avec l’accord de la femme et du couple, des informations à transmettre et des personnes à qui adresser les éléments retenus.

Le principe de confidentialité reste de mise, mais, dans l’intérêt de la santé de la mère et de l’enfant, le ou les professionnels qui suivent la grossesse doivent être informés de renseignements qui peuvent influencer le déroulement de la grossesse et de la naissance.

Et si la femme n’a pas de questions ?

Voici quelques sujets que vous pourrez aborder :

  • Comment vit-elle sa grossesse ?
  • Comment se sent-elle ?
  • Quelles sont ses inquiétudes, comment envisage-t-elle la naissance ?
  • Comment la préparer à l’arrivée de son ou ses enfant(s) ?

Quelle est la cotation ?

C 2.5 pour les médecins et SF 15 pour les sages-femmes.

Documents à télécharger :

La « commission » des psychologues

Peuvent y participer tous les psychologues exerçant dans une maternité des Pays de Loire.

Cette commission se réunit environ 4 fois dans l’année et se veut être un lieu riche d’échanges pour tendre vers une meilleure prise en charge globale des couples autour de la naissance.

Elle favorise les liens entre ces professionnels, permet des échanges théoriques et cliniques et soutient des projets en commun pour une meilleure visibilité de la profession au sein du réseau (rédaction d’articles, interventions lors de journées du réseau…)

Les personnes responsables en sont : Laure Gillot, psychologue au CH du Mans et Soizick Guérin, psychologue au CHD de La Roche-sur-Yon

Pour mieux appréhender le travail des psychologues deux textes autour de l’écoute ont été écrit lors de la journée parentalité de 2013 :

l’écoute une disponibilité pour l’autre.

L’articulation des professionnels entre eux

Partager cette page sur :